Le manifeste du mouvement Santé Libre

Depuis plusieurs années, les pouvoirs publics se sont désengagés du monde de la Santé. Le milieu de la santé n’est clairement pas la priorité du pouvoir.

Chacun a observé les réductions des moyens années après années, la suppression continue du nombre de lits d’hôpitaux, la fermeture de services et dernièrement les millions d’Euros affectés aux recrutements des contrôlants de pass sanitaire alors même qu’il y avait un besoin urgent de recruter des personnels soignants. Hérésie totale d’une priorité financière donnée au contrôle et non plus à l’exercice des soignants dans des conditions décentes.

La « crise sanitaire » que nous traversons depuis maintenant presque deux ans a inauguré une aberration éthique et déontologique : Les médecins n’ont plus aujourd’hui la liberté de soigner ni de prescrire comme ils leur semblent être le plus adapté pour leurs patients.

Ils sont menacés d’être radiés de l’ordre des médecins s’ils refusent d’entrer dans un système de mono-pensée et qu’ils conseillent leurs patients en privilégiant leur santé et non les bénéfices d’une industrie pharmaceutique.

Les professionnels de santé sont menacés et soumis à une obligation de participer à des essais cliniques sur une technologie de thérapie génique expérimentale dont on observe scientifiquement l’inefficacité et dont les effets graves à court terme apparaissent dans une proportion inquiétante, et dont on ne connait aucun des effets à moyen et long terme.

Nous constatons aujourd’hui une dérive qui a commencé il y a bien longtemps.

En un siècle, l’industrie pharmaco-chimique a mis la main sur la médecine. Cette industrie se voue à limiter, contrôler ou rendre illégale toute forme de médecine qui viendrait réduire ses bénéfices.
Ainsi, toute médecine trop efficace mais non brevetable est écartée, discréditée, voire interdite et considérée comme dangereuse. Parfois il suffit de traverser nos frontières pour trouver des traitements efficaces mais interdits en France.

Le système des ordres, sous l’influence évidente des industries pharmaceutiques, est amené à contrôler encore d’avantage ses membres et à limiter leurs possibilités de soigner et d’accompagner dans le respect du Serment d’Hippocrate.

« Santé Libre » vise à créer un système de Santé citoyen pour les citoyens.

Un système de Santé où l’humain, praticiens, comme patients, est au centre des attentions.

Un système de santé où toutes les composantes sont prises en compte, l’environnement de vie, l’alimentation, l’équilibre émotionnel, le rapport au corps…

Un système de santé dans sa vision globale, où toutes les approches conventionnelles ou alternatives et les nouvelles formes de médecines quantiques ayant démontré leur pertinence et leurs bien-fondés sont regroupées et utilisées dans une visée holistique d’approche du soin.

Un système de santé qui accueille en ce monde et dans le respect qui lui est dû le petit Homme dès sa vie intra-utérine jusqu’à sa naissance dans la célébration de la vie en favorisant les accouchements naturels.

Un système de Santé porté par les valeurs de bienveillance, de respect, de solidarité et d’Amour.

L’équipe Santé Libre